Ce J1 qui n’est pas venu finalement

Il y a quelques jours je vous disais qu’il fallait faire un bilan hormonal et une hystérosalpingographie dès que j’ai mes règles.

Le lendemain de mon coup de blues je décide d’encore + me faire mal et de refaire un test de grossesse, histoire d’attendre mes règles « sereinement »
Et là quelle surprise, il est positif !!!

Hebergeur d'image

Comme je venais de me réveiller j’avais pas forcément les idées claires donc je saute sur le lit où Chéri dormait encore pour le réveiller et lui dire « heeeey tu la vois toi aussi la ligne ?? »

Du coup j’ai filé au labo pour me faire piquer, un taux à 74 mUI/ml !

J’ai refais une prise de sang 3 jours après pour confirmer l’évolution de la grossesse (car oui je suis très pessimiste !!) et ce fut un taux à 413 mUI/ml !

Bon ça va, je suis un peu rassurée, maintenant faut qu’il ou elle s’accroche, après 15 cycles d’essais…

J’ai rendez vous le 5 septembre pour l’écho de datation, j’ai hâte et stressée à la fois.

La suite au prochain épisode 😉

Publicités

Coup de blues bonjour

Au début, je pensais que ce petit pincement au cœur à la vue ou à l’évocation d’enfants était normal, mais maintenant…
A part sur le forum, avec mon chéri ou sur le blog, je ne supporte plus qu’on me parle des enfants que je n’ai pas, ou qu’on parle de projets d’enfants en ma présence.
Je bous intérieurement, et je me retiens de pleurer ou de devenir désagréable.

Je voulais surtout pas devenir aigrie, et crois que c’est en train d’arriver.
J’ai peur de ce que je ressens, j’ai honte parce que ça ne fait qu’à peine plus d’un an alors que tant de couples ici galèrent depuis plus de temps encore.

Je passe par des phases d’abattement, d’envie de tout abandonner, puis des moments d’euphorie et de grande détermination.

J’entends les projets des autres,
Je subis les remarques (« Vous devriez arrêter d’y penser ça ira mieux après » / « C’est dans la tête », et j’en passe…),
Je reçois avec un sourire crispé les photos des bébés de mes proches,
J’encaisse sans rien dire depuis tellement longtemps et je m’interdis de craquer…

Je me sens nulle et méchante. Peut-on être mère dans ces conditions ?
Je ne devrais pas apprendre la tolérance et la patience par cette épreuve ?
Avant j’en avais, mais ça c’était avant.
C’est pas facile d’être toujours droite et forte..

J’ai vu une amie aujourd’hui, elle m’a fait un topo sur ce que je déteste entendre depuis le début des essais ; que l’infertilité c’est principalement dans la tête, que y’a qu’à voir tous ces couples qui essayent pendant des années et que lorsqu’ils partent en vacances que ça marche, que c’est quand on y pense le moins que ça fonctionne…

Facile à dire pour elle, c’est un C1 –‘

J’aurai aimé lui dire que c’était très culpabilisant pour une femme d’entendre que c’est à cause d’elle, de ce qu’elle a dans sa tête (ou ce qu’elle n’a pas) si ça ne fonctionne pas.

J’aurai aimé lui dire qu’on peut avoir un problème et que ce n’est pas marqué sur le front des gens, que l’infertilité de couple ça existe.

Au lieu de ça j’ai ravalé ma fierté, mes larmes au risque d’être très désagréable, et j’ai inventé une excuse bison pour partir.

Ça m’a ramené à toutes les conneries que j’ai pu entendre, que je ne devais pas être prête pour être mère, que je ne voulais peut être pas de ce bébé, que je me mettais trop la pression.

C’est tellement facile de juger quand on n’y connait rien.

Combien de couples doivent encore souffrir de l’ignorance des gens sur l’infertilité ?

Bref je viens d’apprendre ENCORE une grossesse.
Bref mon TG était négatif.

Compte rendu

Hier j’avais rendez vous avec ma super gynécologue.
J’avais tout préparé, le spermogramme du Chéri, mes courbes de température, et mes questions.

Elle m’a examiné le col, tout est ok.
Elle m’a fait une écho vaginale, tout est ok.
Elle a vérifié mes courbes : vous ovulez bien.
Elle a vérifié le spermo du Chéri : 42 formes normales, c’est excellent comme résultat !

Bon d’accord, et maintenant ?
Parce que j’ai pas encore de bébé dans mon ventre..

Je ressors donc du rdv avec un bilan hormonal à faire, ainsi qu’une hystérosalpingographie.

Maintenant j’attends le début du C15. Pour une fois que j’ai envie qu’il arrive vite, il va se faire prier !

Oyé Oyé !

Le facteur est enfin passé, j’ai enfin les résultats du spermogramme du Chéri !

Tadam !!!

Image

Finalement ce n’est pas aussi catastrophique que je le pensais, au contraire, il est plutôt bon.

Mardi je vais voir la gynécologue, on va dresser le bilan ensemble. J’espère.

Point barre

Aujourd’hui j’ai ris, nerveusement parce que pleurer au travail ça fait mauvais genre.

Oui parce que je travaille dans un magasin de puériculture donc forcément niveau moral parfois c’est dur.
Parce que des femmes enceintes ou des bébés j’en vois tous les jours.
Parce que je suis tip top calée sur l’équipement, mais que non je ne peux pas l’avoir.

Bref.

Revenons à aujourd’hui, une femme très gentille me demande un conseil, elle était très bavarde et elle est venue à me parler de l’avant grossesse en me sortant :

On a galéré à avoir notre bébé

Ah bon, et combien de temps vous avez mis pour concevoir ? (Pensant qu’elle allait me dire 1 ou 2 ans quoi)

3 mois ! C’était long  je vous assure !

(Visage stoïque et impassible) Oui je veux bien le croire..

J’ai joué sur la carte de l’humour pour cacher ma tristesse, la tristesse de voir combien certaines personnes ne se rendent pas compte de la chance qu’elles ont, mais que malgré tout elle se plaignent.

Juillet, le mois du changement ?

Voilà vous connaissez notre « histoire »

Forcément un an d’essai on se pose des questions, on commence les tests.. 28 juin Chéri a fait son spermogramme en ma compagnie.
C’était mon J1 donc bon j’ai pas été très très utile comme vous devez vous en douter, mais il y est arrivé ^^

L’entretien du biologiste juste après était assez réconfortant, ils nous a dit qu’il était confiant quant à la fertilité de Chéri (j’attends quand même que tu l’analyses hein, non pas que je n’ai pas confiance mais quand même)
Résultat sous 3 semaines.
(ça va faire 2 semaines demain, j’aimerai que tu te dépêches !!!)

Du coup j’ai appris en même temps que ma gynécologue travaillait en étroite collaboration avec eux, ça aide.
D’ailleurs elle je la voie le 23 juillet. Si enfin ça peut avancer !

Bah ouais, j’en ai un peu marre d’apprendre des grossesses (6 en 1 mois s’il vous plait !!!) en C1 ou C2 et que nous on soit encore au bord de la route. Comme dirait une célèbre publicité.. A qui le tour ?????

Le commencement

Mai 2012 le mois de la grande décision.. Nous voulons devenir parents !

Il m’en fallait pas plus pour ENFIN bazarder ma pilule ^^

Sauf que voilà, on le savait, cette quête du bébé elle va être dure.. Et oui Chéri a subi une ablation du testicule droit suite à la découverte d’une tumeur en 2011.. Rien de bien grave me direz vous, et c’est pas moi qui dirait le contraire sauf qu’une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, la prise de sang révèle des cellules cancéreuses.

Concrètement ça veut dire direction la chimiothérapie.

Le médecin nous rassure sur le fait qu’on pourra avoir des enfants, que la fertilité reviendra au bout d’un an comme il est jeune, et que de toute façon il faudra faire un dépôt de sperme au CECOS au cas où..
A l’époque on pensait pas faire un bébé, mais on a fait le nécessaire.
La chimio se passe, il réagit bien, et s’en remet bien.

Mais voilà nous sommes en juillet 2013, donc si vous comptez bien ça fait plus d’un an d’essai.

Alors oui un couple « normal » met entre 6 mois et 1 an avant de concevoir, je sais, mais avec les antécédents de santé de Chéri, on sait pas trop.

Pendant cette année qui vient de passer, des cycles normaux de 28 jours (j’ai cette chance), des courbes de températures qui ont montré des ovulations normales, et les deux derniers cycles du psychotage à fond, avec une grosse déception.. peut être dû à « l’anniversaire » d’arrêt de pilule allez savoir !

En ce moment, cycle 14 mais ça s’annonce mal alors j’ouvre ce blog, pour parler, pour partager, pour se soutenir, parce que moi, j’y crois plus.